Rechercher

Réussir sa vie par la confiance en soi!

Mis à jour : 14 oct. 2020

Le rôle de notre cœur et de notre cerveau dans la réalisation de tous nos buts.

Un jour, le représentant d’une marque de boisson gazeuse en plein essor fut envoyé en Arabie pour la promouvoir, car la compagnie jugeait qu’il s’agissait d’un nouveau marché prometteur. Étant donné qu’il ne parlait pas arabe, notre représentant décida de faire 3 affiches qui décrivaient les bienfaits de la boisson gazeuse, mais sans utiliser de mot.

La première affiche illustrait un Arabe assoiffé rampant dans le désert. La seconde le montrait en train de boire la fameuse boisson gazeuse, le logo tout en couleur bien en évidence près du soleil au haut de l’affiche. Puis la troisième montrait notre Arabe en train de courir avec le grand sourire.

Lorsque qu’il revint au pays, il raconta ce qu’il avait fait à la directrice des ventes qui lui dit:

«Wow, c’est une excellente idée. J’imagine que les ventes ont bien été par la suite.»

Et le représentant répliqua:

«Non pas vraiment. En plus de ne pas savoir parler arabe, je ne savais pas que les arabes lisaient de droite à gauche…»

Comme notre représentant chevronné qui pensait avoir eu l’idée du siècle pour résoudre son problème de langage, je connais beaucoup de personnes qui ont investi temps et efforts dans un projet auquel ils croyaient fermement, mais qui ont fini par complètement perdre confiance en eux lorsque les résultats médiocres sont finalement arrivés, leur faisant réaliser qu’ils avaient peut-être inversé les étapes de la réussite…

Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de mettre tous tes efforts dans un projet qui te tenait à cœur, mais qu’il n’a pas fonctionné comme c’était supposé? Si oui, tu sais de quoi je parle. Ce sont des situations qui sont vraiment frustrantes et qui me sont arrivé tellement de fois que je ne les compte plus... Heureusement aujourd’hui, tu vas comprendre pourquoi ces projets n’ont pas eu les résultats escomptés, ce qui devrait grandement t’aider par le fait même à rebâtir ta confiance en toi.

Pour te faire un petit résumé de ma vie, j’ai été abandonné à la naissance, ce qui m’a donné le prétexte idéal pour tout bousiller dans ma vie. J’ai donc abandonné l’université, j’ai fait faillite, j’ai écrit 5 livres avant mon dernier qui ne se sont jamais vendu, j’ai composé une cinquantaine de chansons qui n’ont jamais été choisi par aucun chanteur et le plus déprimant dans tout ça, ce n’est pas parce que je n’ai pas mis les efforts…

J’en ai passé des heures en arrière de mon écran d’ordinateur à écrire et à gratter ma guitare. C’est juste qu’avec le temps, j’ai fini par me rendre compte qu’une partie de moi voulait avoir beaucoup de succès, mais qu’il y en avait une autre qui faisait tout pour le détruire!

Qu’est-ce que je viens de dire-là?

Il y avait une partie de moi qui voulait avoir beaucoup de succès, mais il y en avait une autre qui faisait tout pour le détruire.


Et c’est cette partie de soi qui ne veut pas de succès que nous allons découvrir.

S’il y a une chose que Lucie et moi nous nous sommes rendus compte depuis longtemps, c’est que les personnes qui réussissent sont d’excellents communicateurs. Ils n’ont pas vraiment le choix. Lorsque tu as, disons, 700 employés à ta charge et que tu veux que tes 700 employés aillent tous dans la même direction pour faire des profits, ça prend une excellente communication.

Mais qu’est-ce qu’on se rend moins compte, c’est que pour avoir une excellente communication avec les autres, il faut d’abord commencer par avoir une excellente communication à l’intérieur de soi. Parce que tant qu’un objectif ou qu’un but n’est pas clair dans ton esprit, tu ne pourras pas l’expliquer clairement à d’autres personnes.

Mais c’est bien beau de savoir qu’il faut une excellente communication intérieure avant de bien communiquer avec l’extérieur, mais qu’est-ce qui détermine si tu as une excellente communication intérieure? C’est lorsque ton cœur et ton cerveau s’entendent bien, car ils sont les deux principaux organes de ton corps.

Mais avant de te parler plus en détail du rôle que joue ton cœur et de ton cerveau dans ta réussite, nous allons commencer par la base. D’après toi, quel est l’élément le plus important, l’ingrédient numéro un de toute réussite?

C’est l’amour. Je le sais que ça sonne un peu quétaine comme ça, mais l’amour est la force la plus puissante que nous possédons pour nous assurer de réussir et sais-tu pourquoi?

Pour deux raisons. La première c’est que souvent, c’est tellement ardu de réussir dans un domaine précis que si tu n’aimes pas ce que tu fais, tu vas abandonner, c’est assuré.

La seconde raison, c’est que si tu aimes ce que tu fais, tu vas continuer à le faire de toute façon, que ça soit dur ou pas, que tu sois payé ou pas, que ça soit long ou pas, jusqu’à temps que ça finisse par fonctionner!

Pour ma part, j’adore composer des chansons mais je n’ai pas une assez bonne voix pour les chanter. Alors il faut que ce soit quelqu’un d’autre qui les chante.

Maintenant, si je compose des chansons et que je les envoie à 20 chanteurs et chanteuses mais qu’il n’y en a pas un ou une qui veut les chanter, qu’est-ce que je vais faire? Est-ce que je vais aller vendre ma guitare au marché aux puces pour commencer à faire de la pâtisserie à la place?

Et bien non, parce que j’aime composer des chansons, donc je vais continuer à le faire, que j’ai des refus ou pas, que j’en retire un revenu ou pas ou que ça soit long ou pas avant que je réussisse. Mais attention, cela ne veut pas dire que je ne veux pas que mes chansons génèrent un revenu.

C’est seulement pour te faire comprendre que l’amour que tu ressens pour quelque chose est l’atout le plus précieux que tu possèdes dans la vie!

Maintenant que ceci est clair, allons-y avec une autre question. Est-ce que tu penses que l’amour que tu ressens provient de ton cœur ou provient de ton cerveau? De ton cœur. Elle était quand même facile celle-là… Donc ça, ça veut dire que lorsque tu veux réussir, c’est ton cœur qui part le bal.

En fait, la job de ton cœur, c’est de vouloir les choses que tu aimes le plus. Tu veux jouer au hockey, tu veux manger de la pizza, tu veux écrire des livres, tu veux devenir ingénieur, ainsi de suite. En fait, plus ton cœur aime quelque chose, plus il va le vouloir fort.

Mais c’est ben beau tout ça, sauf qu’une fois que ton cœur sait vraiment ce qu’il aime, est-ce que tu penses qu’il va garder ça pour lui? Absolument pas. Il va vouloir le communiquer et à quel organe est-ce que tu penses qu’il va le communiquer?

À ton cerveau. Donc si la job de ton cœur, c’est de vouloir les choses que tu aimes le plus et de le communiquer à ton cerveau, c’est quoi la job de ton cerveau? Analyser comment faire pour réaliser ce que tu veux. Parce que ton cœur, même s’il est puissant et qu’il te fournit toute l’énergie que tu as besoin pour réaliser tes rêves, est bien caché à l’intérieur de toi, ce qui fait qu’il n’a pas accès à tes yeux, à tes oreilles, à tes mains et à tes pieds, donc il ne peut pas réaliser ses désirs par lui-même.

C’est ton cerveau, et uniquement ton cerveau, qui doit s’arranger, de la manière qu’il peut, pour réaliser tous tes désirs, parce que c’est lui qui contrôle tous les muscles de ton corps mais plus important encore, il contrôle toutes tes pensées.

Et c’est de cette manière que tous les êtres humains sur la planète sont conçus.

Notre cœur veut ce que nous aimons le plus et il le communique à notre cerveau, puis notre cerveau analyse et réalise ce que notre cœur veut.

C’est la base.

Mais même si c’est un excellent mécanisme, il peut te causer un gros problème si ton cerveau décide qu’il fait un power trip, un excès de pouvoir en bon français, et qu’il décide que c’est lui qui sait ce que tu veux, pas ton cœur, parce que c’est lui qui a le gros bout du bâton dans la réalisation de tes désirs. Mais au lieu de baser ce que tu veux sur l’amour que tu ressens, parce que ton cerveau ne ressent aucun amour, il va être obligé de le baser sur quoi? Sur tes 5 sens.

Donc là, si un soir ton cerveau voit une émission de rénovation à la télévision et qu’il trouve que la nouvelle cuisine qu’ils ont fait avec les armoires en chêne et le comptoir en marbre est dont belle, et bien il peut décider que c’est ça que tu veux.

Sauf que quand l’émission va finir et que tu vas être assis tout seul dans ton salon, je ne suis pas sûr que tu vas te lever pour aller commencer à planter des clous et à peinturer. Pourquoi? Parce que ton cœur ne fera absolument rien pour te motiver, parce que ton soi-disant projet de rénovation de cuisine ne vient pas de lui. Donc tu n’auras aucune motivation, tu ne prendras aucune initiative et tu vas manquer de leadership.

Est-ce que par hasard ça l’expliquerait quelques-uns de tes projets qui ne se sont jamais réalisés?

Sauf que même si tu sais ça, ça n’explique quand même pas comment tu vas faire pour savoir si ce que tu veux vient vraiment de ton cœur, ni comment tu vas faire pour savoir si ton cerveau va collaborer pour réaliser ce que ton cœur veut… Heureusement, pour le savoir, il existe une règle toute simple.

Lorsque nous passons des heures à faire quelque chose sans jamais nous lasser et que nous analysons cette chose pendant des heures sans jamais nous décourager, c’est la preuve irréfutable que nous aimons vraiment faire cette chose.

Donc quand tu choisis de faire un métier, comme jouer au hockey par exemple, mais qu’après une demi-heure tu es tanné de patiner, c’est évident que ça ne vaut pas la peine de t’investir plus. Même chose si t’aimes jouer au hockey pendant des heures mais que tu tires ton bâton et tes gants aussitôt que tu rencontres une difficulté. Là non plus, je ne crois pas que tu puisses en faire un métier.

Pour être assuré de réussir à 100% dans quelque chose, il faut les deux. Il faut que tu aimes le faire pendant des heures parce que tu ne vois carrément pas le temps passer, mais il faut surtout que tu l’analyses pendant des heures sans te décourager quand il arrive une difficulté pour t’assurer de pouvoir la surmonter.

Juste en sachant ça, tu peux rapidement te rendre compte de qu’est-ce qui se passe à l’intérieur de toi. Si tu dis que tu veux faire quelque chose mais que tu n’es pas motivé et que tu ne prends aucune initiative, qu’est-ce que ça signifie? Que ce projet ne provient pas de ton cœur, parce qu’un cœur qui veut vraiment quelque chose a de la drive. De plus, tu vas perdre confiance en toi parce que tu commences des projets que tu ne finis pas.

Si au contraire, tu es motivé, tu es autonome et que tu travailles fort pour atteindre tes buts mais que ça ne fonctionne pas aussi bien que tu voudrais, qu’est-ce que ça signifie? Que ce projet provient de ton cœur parce que tu es en action, mais que ton cerveau ne collabore pas assez pour le réaliser, ce qui fait que ça te mène nulle part, même si tu mets un paquet d’efforts. Et encore là, ta confiance en toi va être touchée parce que tu vas te servir de ton insuccès pour valider à tort que tu n’es pas bon.

Mais ce n’est pas tout. Est-ce que tu peux apprendre à ton cœur à aimer? Évidemment que non. Un cœur aime naturellement. C’est sûr que ça ne veut pas dire que tu le laisses toujours aimer, nuance, mais un cœur sait aimer à partir de la naissance. Donc si tu n’as pas besoin d’apprendre à ton cœur à aimer, qu’est-ce que tu vas bien pouvoir faire de toutes tes journées? C’est simple, tu as tout ce temps-là pour apprendre à ton cerveau à analyser.

Parce que si aimer c’est naturel, analyser par contre, c’est une habileté qu’il est loin d’être évidente à développer. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont inventés l’école? Ce n’est pas pour nous apprendre à aimer, c’est sûr…

C’est pour cette raison que le matin où je me suis levé et que le titre de mon dernier livre «Je suis personne mais je veux être quelqu’un» m’est venu à l’esprit, j’étais pas mal insécure. Pourquoi? Parce que comme je l’ai dit au tout début, j’avais déjà écrit 5 autres livres qui ont tous été des flops, donc ma confiance en moi frôlait le zéro.

Mais l’écriture de ces 5 livres était au moins la preuve de quoi? Que mon désir d’écrire des livres venait de mon cœur. Pourquoi? Parce que j’ai eu la motivation et la détermination nécessaires pour les écrire. Sauf que même si j’avais réussi à écrire mes 5 livres, pourquoi est-ce qu’ils n’ont jamais eu du succès? Parce que mon cerveau n'avait pas assez collaboré avec mon cœur.

Oui, mon cerveau s’était levé le matin pour écrire. Oui, il avait écrit tous les mots qu’il fallait pour remplir les pages, mais non, il ne s’était jamais demandé si les mots qu’il écrivait étaient des mots pour avoir du succès. Ça, ce n’était pas important et ça ne l’intéressait pas. Il avait appris dans son enfance qu’il ne pouvait pas réussir et il s’était évertué à le prouver livre après livre…

Sauf qu’avec un titre aussi puissant et audacieux que «Je suis personne mais je veux être quelqu’un», je ne voulais plus écrire pour écrire et manquer mon coup. Je voulais écrire pour avoir du succès et j’ai donc dû déterminer avec précision les 4 étapes que mon cerveau avait besoin de suivre pour m’assurer qu’il collaborerait avec mon cœur, parce que je pouvais plus lui faire confiance…

Ceci étant dit, un jour, un ami m’a raconté l’analogie suivante: nous avons tous une éprouvette qui contient notre confiance en soi. Chaque fois que nous faisons ce que nous disons, nous y ajoutons une goutte, ce qui fait que nous remplissons notre éprouvette une goutte à la fois lorsque nos paroles vont avec nos gestes.

Mais lorsque nous renversons notre éprouvette, nous pouvons perdre tout le liquide qu’elle contient d’un seul coup. Alors même si notre confiance en soi peut prendre des années à se développer, elle peut être perdue en quelques secondes lorsque notre cerveau décide d’en faire à sa tête (sans jeu de mots…) et de se foutre des désirs de notre cœur!

Il n’y a pas de meilleur moyen pour bâtir ta confiance en toi que de prendre la responsabilité de tes gestes et de tes paroles, parce que lorsque tu diras quelque chose, tu seras confiant de le faire et lorsque tu feras quelque chose, tu n’auras pas honte de le dire, ce qui te conduira à assumer tes erreurs beaucoup plus rapidement.

Ce qu’il faut que tu réalises est que la première personne à qui tu dois faire confiance est à toi-même. Je trouve toujours cela un peu rigolo lorsqu’une personne qui vient d’en connaitre une autre lui dit «Tu n’as pas confiance en moi?» sur un ton qui semble indiquer que si elle ne lui fais pas confiance instantanément, il s’agit de la pire trahison qu’elle puisse lui faire.

Ce qui se passe, c’est que lorsque tu manques de confiance en toi, tu te tournes vers l’extérieur pour l’acquérir. Tu demanderas aux autres de te faire aveuglément confiance ou tu feras aveuglément confiance aux autres en pensant que ton éprouvette se remplira de cette manière. Mais tu seras seulement déçu.

La confiance se gagne, elle ne se donne pas.

Comment est-ce que tu peux faire confiance à quelqu’un si cette personne ne nous donne jamais l’opportunité de bâtir cette confiance en vérifiant ses dires et en s’assurant qu’il fait bien ce qu’il a dit qu’il ferait? Et c’est la même chose venant de ta part. Tu n’as pas à demander à quelqu’un de te faire confiance, tu dois lui prouver que tu mérites sa confiance par tes gestes.

La confiance n’est pas un billet de loterie où tu peux sortir gagnant ou perdant. La confiance est là pour s’assurer de notre intégrité et de celle des autres. Alors si tu es une personne qui n’a pas confiance en toi, commence par vérifier les endroits où tu ne fais pas ce que tu dis et les endroits où tu ne fais pas ce que ton cœur te demande de faire. Ça devrait énormément t’aider à remplir ton éprouvette!

Je pourrais aussi donner l’exemple de l’ex-conjoint de Lucie qui lui disait souvent qu’il reviendrait dans 15 minutes, ce qu’il ne faisait jamais. Elle avait fini par déterminer, à force de déceptions, que chaque tranche de cinq minutes signifiait qu’il serait absent pendant environ une heure. Alors lorsqu’il lui disait qu’il serait là dans 15 minutes, il réapparaissait en général trois heures plus tard…

Dans cet exemple, est-ce que Lucie avait à faire confiance à son ex-conjoint? Ça n’avait vraiment aucune importance. Lui faire confiance aveuglément ne risquait que de lui causer de la déception et du ressentiment. Elle devait donc se faire confiance à elle-même en se fiant au calcul qu’elle avait fait et qui lui prédisait ce à quoi elle pouvait s’attendre de lui.

Il ne sert à rien de faire aveuglément confiance à quelqu’un en croyant lui démontrer de l’amour ou de la charité humaine si nous ne nous faisons pas tout d’abord confiance. C’est là que nous risquons d’ignorer les signes qui nous démontre que cette personne ne fait pas ce qu’elle a dit ou qu’elle ne voudra pas dire ce qu’elle a fait.

Sans confiance en soi, il n’y a aucune réussite possible, car notre réussite repose sur nos épaules.

Alors voilà. Si nous n’avons pas confiance que nos épaules puissent soutenir tout le poids de la responsabilité d’un projet pour nous assurer de le mener à terme contre toute adversité, il vaut mieux passer son tour et trouver un autre projet qui sera peut-être moins lucratif ou moins prestigieux, mais qui sera moins lourd à porter et aura le grand avantage d’être plus facile à compléter pour nous redonner la confiance en soi que nous avons tant besoin.

Si tu as aimé notre manière de voir les choses à Lucie et à moi, tu peux en apprendre beaucoup plus sur les comportements humains en achetant notre livre Je suis personne mais je veux être quelqu'un qui est autant inspirant qu'éducatif!


Notre mission est d’amener la compréhension au plus grand nombre de personnes possibles pour leur permettre de construire leur vie rêvée en toute tranquillité d’esprit, par la compréhension de leurs comportements et la découverte de leur véritable manière de penser.

Alors si jamais tu désires nous encourager et participer à communiquer ce que tu viens d’apprendre, tu peux le partager sur les réseaux sociaux. Il va sans dire que nous apprécions énormément ton support.

À bientôt pour prendre l’habitude de te comprendre davantage!

96 vues0 commentaire

Laval, QC, Canada

© Copyright 2020 - faustinbouchard.com - Tous droits réservés